MENÚ

Blocage et étiquetage (LOTO). La norme OSHA

28 mai 2018

bloqueo y etiquetado loto

Dans un précédent billet, nous avions examiné ce qu’est le blocage et l’étiquetage (LOTO) dans le domaine de la sécurité industrielle. Nous avions vu que la base de ces procédures se trouvait dans les normes développées par l’Administration pour la santé et la sécurité au travail (OSHA) aux États-Unis en 1989.

La directive liée directement au blocage et à l’étiquetage est la norme OSHA.1910.147, relative au contrôle de sources d’énergie dangereuses est devenue au fil des années le standard international pour homogénéiser les procédures et les exigences des dispositifs employés dans le LOTO.

D’après cette norme, les produits employés dans le blocage et l’étiquetage (pour rappel : les dispositifs de blocage à proprement parlé plus les cadenas et les étiquettes LOTO) doivent répondre aux exigences suivantes:
Ils doivent être clairement identifiables. C’est pour cela que les produits de blocage et d’étiquetage se distinguent par leurs couleurs vives, afin d’être identifiés à distance.
Ils doivent s’employer uniquement pour le contrôle des sources d’énergie des machines et équipements de l’entreprise. Il faut préciser qu’un cadenas type LOTO n’est pas comparable à un cadenas “classique”.L’objectif est avant tout de bloquer les machines ou l’équipement spécifique mais pas de prévenir les vols. les materiaux utilisés sont donc en conséquence
Ils doivent être durables et résistants et facilement installables. Nous faisons par exemple référence à la résistance aux températures élevées ou aux agents chimiques, mais également aux rayons ultraviolets ou à la conductivité électrique. C’est-à-dire qu’ils doivent résister aux sources d’énergie qu’ils tentent de bloquer.

Vers un programme de blocage et d’étiquetage dans l’entreprise
La norme OSHA exige également que les entreprises dans lesquelles vont se développer les travaux de maintenance et de réparation de machines et d’équipements doivent installer un programme pour le blocage et l’étiquetage qui comprend ces trois points de base :
Procéder au contrôle des sources d’énergie, de façon à ce que les travailleurs impliqués dans ces domaines sachent exactement comment agir sur chaque machine ou équipement de l’installation.
Former les employés pour qu’ils développent correctement les procédures LOTO et s’assurer que ces connaissances sont mises à jour au fil du temps.
Réaliser des inspections régulièrement, idéalement une ou deux à l’année, pour s’assurer que les procédures s’effectuent correctement.

Tour d’horizon de la norme internationale liée au blocage et à l’étiquetage
Au cours des deux dernières décennies, les pratiques de blocage et d’étiquetage se sont répandues des États-Unis vers le reste du continent américain et de là vers l’Europe où de plus en plus d’entreprises industrielles les appliquent dans le cadre de leurs procédures de prévention des accidents du travail.

Nous avons dit que la norme OSHA.1910.147 est devenue le standard, car c’est la première au monde à contrôler le blocage et l’étiquetage. Cependant, les lois d’un grand nombre de pays accueillent, expressément ou de facto, ces procédures. Dans l’Union européenne, les directives communautaires les mentionnent dans leurs pratiques recommandées dans la prévention des accidents de travail.

Un exemple en Espagne avec le Décret Royal 1215/1997, du 18 juillet, qui établit les dispositions de sécurité et de santé minimales pour l’utilisation par les travailleurs des équipements de travail. Le paragraphe 1.14 de l’Annexe II indique :
«Les opérations de maintenance, réglage, déblocage, révision ou réparation des équipements de travail qui peuvent représenter un danger pour la sécurité des travailleurs seront réalisées après avoir arrêté ou déconnecté l’équipement, après avoir vérifié l’existence d’énergies résiduelles dangereuses et après avoir pris les mesures nécessaires pour éviter sa mise en marche ou connexion accidentelle pendant que l’opération est effectuée. Quand l’arrêt ou la déconnexion n’est pas possible, les mesures nécessaires seront adoptées pour que ces opérations soient réalisées en toute sécurité ou en dehors des zones dangereuses».

Cette mention est parfaitement applicable aux étapes de la procédure de blocage et d’étiquetage (LOTO) que nous détaillerons dans un prochain billet.facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail



Articles similaires

Post relacionados

Commenter